La poudre d'escampette
La poudre d'escampette

Réseaux

Follow me on Instagram: Nindadademi

tripadvisor: dandynette

l'app Allvibes.io : Virginie

Pragues

Suite à notre périple bulgare et notre traversée des routes roumaines en camion, nous prenons le temps de quelques jours pour nous rendre dans la capitale. Bien que nous soyons en camion, on a pris un hostel. Cela faisait un mois que l'on n'avait pas pris de vraies douche. (La solaire, c'est bien, mais ça ne vaut pas une cabine ; oui oui oui, je fais ma princesse). Les journées sont bien remplies et nos nuits aussi. Les bars sont ouverts jusque tard ou tôt selon notre conception des choses (5h ou même 10h du mat).
Nous avions toujours voulu voir Prague. La ville aux mille tours et mille clochers offre une architecture mêlant les styles pré roman, roman, gothique, baroque, rococo, Art nouveau et cubiste. Elle a miraculeusement échappé aux destructions de la Seconde Guerre mondiale. Malgré certains éléments qui semblent figés dans le temps, c'est une ville en mouvance, dynamique et qui alterne les styles. C'est une ville à la fois festive, dépaysante, romantique, agitée, ancienne et moderne, mais surtout, cosmopolite. 

Comme souvent notre errance nous mène à de bonnes surprises. Nous bougeons le camion de Krymská, dans Prague 10, à Prague 2, dans le coin de Mezibranská.

C'est pour le coup des zones pas vraiment touristiques. Nous trouvons donc des supers pubs et café. Dont un qui de l'exterieur ressemble à un logement, puis à l'entrée, tu penses être dans une boutique. Mais en fait c'est un café/ciné/théâtre/zone de rencontres... proposant des programmes culturels. Entre le café, le restaurant végétalien ou  boutique vintage...

Dans les activités touristiques, il est à noter qu'il y ait rarement un intérêt pour le musée du communisme, de la torture ou même le bâtiment de F. Gheri : le Ginger et Fred. Même si son style architectural n'est pas de ma sensibilité, il faut bien reconnaître que ce projet mérite qu'on y passe au moins autour. Quant au musée du communisme bien que petit, il est à voir.

De plus, je tiens à signaler qu'à la fin des années 90, tu avais le droit de fusiller un pigeon en plein centre-ville.

Tu l'auras deviné pendant ce séjour, on a fait tout et rien :

Arpenter le pont Charles, se balader dans le centre historique, où il y a les magasins d’occasion branchés, du café, des lieux de rencontre d’artistes  indépendants et des connus. 

Se poser dans les jardins du château. Déguster une bière sur les hauteurs du parc de Letná.

Flâner à Petrín, faire les boutiques rétro (Les brocantes de Nove Mesto )...

Pendant ces quelques jours, nous n'avons fait que des restaurants, cafés et bar. Aucune cuisine, aucune vaisselle... Des vacances !

Si tu es un adepte du mode de vie indépendant, la ville a un fort potentiel de vie culturelle. Elle est déjà à cette époque réputée pour ses scènes spécialisées dans l'alternatif et indépendants pour toutes formes d’art. Partout, la ville présente ce type de lieu. Il en va de même pour les brocantes.
Dans ta " to do list", tu peux te mettre entre autres :
Dans le centre de la Vieille Ville, le roxy club, dans un ancien théâtre. 
Dans Prague 3 : l'akropolis : concert et resto situé au pied de la Tour de télévision, les concerts de groupes indépendants alternent avec des représentations théâtrales et des projections, un repaire d’artistes de toutes sortes. Presque chaque jour, des concerts ou des pièces de théâtre y sont donnés.
En même temps, le seul vrai conseil que je peux te donner, c'est : Perds toi !

Coeur historique du quartier de la vieille ville, cette place est l bordée de palais et d'églises, Staré Město est dominée par l’ancien hôtel de ville et son horloge astronomique, réalisée au XVe siècle. On dit que l’horloger qui réalisa le mécanisme eut les yeux brûlés par les autorités afin d’éviter qu’il le reproduise. Furieux, il l’aurait saboté. Aujourd’hui réparée par un autre savant, elle met en branle des statues des 12 apôtres.
L’histoire de la Bohême est inscrite dans les pierres de la vieille ville, harmonieuse bien que composée de styles architecturaux très variés. Elle offrirait près de mille ans d’histoire. 

Toutes les histoires du roadtrip de 2008, sur la page Blagodaria Bulgaria

Pour plus de photos, visitez la galerie

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Virginie Desbois