La poudre d'escampette
La poudre d'escampette

Réseaux

Follow me on Instagram: Nindadademi

tripadvisor: dandynette

l'app Allvibes.io : Virginie

https://allvibes.app.link/s9isQrhjtI

Barcelone deber hacer, les activités

En passant seulement 4 jours sur place, cela ne laisse pas l'opportunité de faire moult activités. Du moins, si on veut prendre le temps de les apprécier. Dans le timing que nous avons, nous n'aurons pas la possibilité de saisir le rythme de vie à l'espagnole. C'est dans ces conditions que je privilégie les visites de musées lorsque je voyage. Et il y a quelques sites incontournables. Nous avons eu un séjour similaire en Grèce à Athène.

La rambla

Avec Thierry, nous logeons dans le quartier très populaire de la rambla. C'est surtout une des rues touristiques par excellence.

Bien que nous partons hors saison, Barcelone est une ville dans l'affluence touristique ne tarie pas. Cependant, lors de notre séjour, ce n'est pas noir de monde. Sur ça, je suis assez chanceuse.

Le seul endroit où tu te sens dans une ambiance locale c'est au mercat de la boqueria.

C'est le marché de poissons, fruits et légumes. Un lieu haut en couleur, où tu peux manger et boire, à toute heureTu peux même y trouver du turron !

Personnellement, ça me rapelait mon enfance dans le sud ouest quand ma mère était poissonnière au marché. C'est une sensation que j'ai retrouvé au mercado de pescado au Panama.

Comme à mon habitude, nous traversons à pied, la vieille ville, de part en part. Depuis la rambla, tu rejoins aisément les quartiers de la Ribéra et El Barri Gòtic. C'est agréable de s'y promener et de s'y restaurer. C'est assez bucolique et romanesque.

L'arc de triunf

À mes yeux, c'est loin d'être un site exceptionnel. C'est le genre de truc où oui, il y a le vestige de l'histoire, mais c'est noyé dans la circulation. C'est la même chose qu'à Paris ou à Delhi avec la porte de l'Inde. Comme seeing sight, il y a mieux.

Tu ne te sens pas comme à Montpellier, à la porte du Gard ou dans les arènes de Nîmes ou de Rome.
Du coup, ça devient plus un lieu où tu ne fais que passer sans pouvoir prendre conscience de la valeur du monument.

Gaudi, le tout-puissant : 

La pedrera

Évidemment, on ne peut faire l'impasse sur l'héritage de Gaudi. Mon coup de cœur architectural est la casa batillo/ milà. Surnommée la pedrera, la casa milà a été commanditée par Pere Milà, dans le quartier de l'eixample, au Passeig de Gràcia.
Parmi les œuvres de Gaudi, j'éprouve une profonde admiration pour celle-ci. (autant que humayun tomb, à Delhi). Je suis assez touchée par l'aspect novateur, tant dans le fonctionnalisme que dans l'esthétique. Le choix des matériaux, les formes, les puits de lumière et son inspiration concernant l'anatomie animale sont des éléments que je considère comme ingénieux. (Une vraie groupie, quoi ! )
Depuis la rue, sa devanture attire l'œil qui se perd jusqu' au toit. Le batiment contraste fortement dans cette zone de shopping (Il y a principalement de la grosse industrie de prêt-à-porter mondial : HM , desigual, inditex....).
L'entrée est d'une vingtaine d'euros, mais ça vaut le coup. Tu as une visite guidée au casque assez bien faite. En plus, le dernier étage sert de mini musée avec des rétrospectives, planches et maquettes de ses travaux.

La Sagrada familia

Bien que je reconnaisse le travail titanesque (et même infini) que représente la sagrada familia, ce bâtiment ne m'émeut pas. Ou disons que je le trouve flippant. En plus, avec la horde de touristes qui affluent sans cesse sur ce site, c'est assez exténuant. Même quand tu te poses dans le petit parc à côté, tu ressens un sentiment d'oppression.

L'église est aussi située dans le quartier de l'eixample. 

D'ailleurs, en parlant de génies hispaniques, je te conseille le musée Dali à Figueras. C'est une autre ville catalane, mais comme je ne fais pas d'article, j'en profite pour faire l'aparté ici.

Le parc Guëll

Parmi ces lieux dont la réputation n'est plus à refaire, on peut citer le parc Guell. Une autre pièce incommensurable de l'architecte catalan (Gaudi).
Il est assez éloigné de la rambla. Nous prenons le bus pour nous y rendre. Dans cette zone résidentielle, le jardin offre un cadre bucolique.
La toiture et les cheminées du pavillon rappellent la casa Batllo. Le trencadis est largement employé à l'ornementation du jardin et notamment des célèbres fontaines. Comme tout le monde, on n'a pas pu s'empêcher de se prendre en photo sur celle en forme de salamandre. Mais le jardin jonchant la colline a bien plus à offrir. Ne serait ce que pour la vue. Le viaduc et le marché aux colonnes sont eux aussi des éléments remarquables.

Mon côté sudiste reprend le dessus, nous mangeons entre 14-15h, pour finir dans les parcs et farniente. Ca n'a rien d'exceptionnel, mais ça fait du bien.

 

 Dans cette optique de glandage, nous nous sommes posés à Barcelonneta. Mais la vue du port n'est pas exceptionnelle. C'est un peu comme n'importe quel port de plaisance et n'importe quelle plage. (Bien qu'il y ait un air d'Asie avec des masseuses qui te proposent leur service en bord de plage.)

Montjuic 

Situé dans le mirador de colon, Montjuic offre une vue magnifique sur la ville. Nous nous y rendons en métro. Vu la superficie du site, on va s'économiser notre énergie. Histoire de conserver une certaine endurance.
Nous traverserons nonchalamment les jardins de laribal et miramar. 
Montjuic abrite la fondation J Miro. Son jardin semble assez classique (c'est un comble !) ce sont des réalisations sculpturales de l'artiste qui font office d'habillage au paysage.

De tous les jardins que la colline regroupe, j'ai une préférence pour le théâtre grec. Malgré les siècles qui s'écoulent, les vestiges antiques ont toujours beaucoup de potentiel.

Avoir accès au sommaire.

 

En mars 2012 pour plus de photos, visitez la galerie

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Virginie Desbois